compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'assemblée nationale est dissoute ...

Une décision grave, très grave… Et qui se révèle inéluctable.

C’est là, en effet, la dissolution de l ‘assemblée des élus, l’ une des prérogatives du Président de la République dans le cadre de la constitution de la 5ème république.

Nous sommes – c’est une réalité dans notre pays la France en 2024 – bien plus que les 31 % des électeurs de Jordan Bardella, contre :

-Le « poulet brésilien » et les importations américaines, asiatiques, africaines ( voire même russes pour le pétrole et le gaz) qui « plombent » notre économie et nous empoisonne…

-La désindustrialisation et la mise à mort ( ou sous tutelle) de notre agriculture…

-L’ islamiste infiltré dans le flot des migrants qui se fond dans la population locale d’ une cité, d’ un quartier…

-Une Justice dont la préoccupation principale est de réhabiliter des criminels endurcis (la « politique de l’ intellectuel qui croit au dialogue en face de l’araignée géante carnivore)…

-La cherté croissante des produits alimentaires, et énergétiques -gaz, électricité…

-Les « déserts médicaux » …

-Ce qui rend difficile notre vie quotidienne ( contraintes et procédures liées au numérique et à la robotique)…

-La déshumanisation dans la relation ( technologie des automatismes et des systèmes de gestion)…

-La politique de l’école et de l’enseignement depuis 40 ans avec ses réformes visant à individualiser plus qu’ à transmettre des savoirs…

Outre les 31 % d’ électeurs réels de Jordan Bardella ( qui sont allés voter le 9 juin 2024) il y a aussi environ 25 % de « non électeurs » ( par indifférence, pour toutes sortes de raisons) qui adhèrent ou se sentent proches du Rassemblement National)… Donc, plus de la moitié de la population française… Et encore aussi, contre ce que je dis plus haut, sont des gens qui, comme moi, ne votent pas pour le RN…

Le « problème » - en grande partie occulté sinon rejeté et pas considéré en tant que problème – c’est que dans le monde de 2024 et des années qui viennent, nous ne sommes plus, plus du tout dans le monde d’ avant le 24 février 2022… Où quasiment seuls, le pouvoir d’achat, la difficulté de vie au quotidien, les problèmes de société, dominaient dans les débats politiques, réseaux sociaux, discussions, actualités, tout cela dans le contexte de l’économie de marché mondialisé dirigée et décidée par les dominants, les lobbys, les gouvernements…

Il y avait, certes, avant 2022 et depuis 2012, la menace islamiste terroriste qui pesait, en plus des difficultés de vie au quotidien et des problèmes de société…

Mais depuis le 24 février 2022 il y a le retour de la guerre en Europe avec l’invasion et l’ attaque de l’ Ukraine par la Russie… Et toutes les conséquences que cette guerre menaçant de s’ étendre, entraîne … Ce qui pourrait à brève échéance changer radicalement notre mode de vie dans les pays de l’ Union Européenne ( « du coup » le pouvoir d’achat, l’accès aux produits énérgétiques en particulier, seraient fort malmenés, ainsi que le confort, que la sécurité auxquels nous sommes habitués depuis le début des années 1950)…

De « cela » le Rassemblement National n’ en parle pas… Il serait même favorable à un dialogue avec Poutine – quoique ne désaprouvant pas une assistance à l’armée ukrainienne ( mais sans envoi de matériel de guerre susceptible de frapper des installations militaires sur le sol russe)…

C’est une évidence : avec moins d’aide ou une aide limitée, à l’ Ukraine, la Russie poursuivra son offensive et parviendra à vaincre… Et l’Union Européenne ( ce qu’il en restera après la montée des partis d’ extrême droite partout en Europe) ne sera plus en sécurité… Et cela en sera fini de nos aspirations à une vie « meilleure, plus juste », dans le « développement durable »… Tout ce que l’ on déplore aujourd’hui, dont on se plaint, et qui fait l’ essentiel de nos débats, sera dépassé de très loin par ce qui va nous « tomber sur le coin de la figure » et nous faire très mal, bien plus mal que tout ce qui nous fait du mal aujourd’hui…





Écrire un commentaire

Optionnel