compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toute la beauté du monde se fait sans toi ni moi quoi que tu fasses ou que je fasse pour la faire exister

La beauté de l’existence, faite de ce qu’ il y a de meilleur en l’ humain, en ce « segment de vie » autant empli de « petites éternités de temps vécu » dont on se souvient, que de banalités et de brièvetés de moments dont on ne se souvient jamais et que l’ on ne peut dater… Est dans chaque femme, homme et enfant sur cette planète… Dans ce que chacun a en lui ou en elle d’ unique, et ne ressemble à personne… Qui n’ est, n’ a été, ne sera qu’ une seule fois dans toute l’ éternité de la vie ici et ailleurs…

Cette beauté là est unique, d’ une seule fois, mais elle ne cesse de se perpétuer, de se renouveler, différente, singulière, à chaque fois… En l’ an mil comme en l’ an 2024 comme en l’ an 2089…

Cette beauté là est enfouie, invisible, lointaine, le plus souvent ; si lointaine même, qu’elle précède notre venue au monde…

Et, cette beauté, le mot juste, lorqu’ il est prononcé, trouvé sans l’ avoir recherché, issu d’une origine dont la mécanique, la physique, la chimie, l’ intelligence, l’ énergie et la matière échappe à notre entendement… Peut la faire surgir, cette beauté qui alors, affleure à la surface de la « bulle » dans laquelle nous vivons enfermés « seuls dans notre peau » dans la traversée de notre existence…

Mais il y a oui, de ces êtres qui, assurément, ont très peu sinon presque rien en eux, de cette beauté… Par exemple les pires des assassins et des tortionaires, dont les victimes de leurs violences, des guerres qu’ ils mènent, se comptent par milliers, centaines de miliers voire millions…

Mais il y a oui, de ces êtres, les plus nombreux sur cette planète, dont la beauté est si enfouie qu’ elle est invisible et inimaginable ; et qu’il est difficile de ne pas nier l ‘infime parcelle de cette beauté qui en dépit de tout, existe, aussi infime, aussi réduite soit-elle…

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel