compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un paysage politique et social qui se dessine

    Dans l’éventualité – probable- d’ une « majorité relative » se formant autour des élus du Rassemblement National lors des prochaines élections législatives en France les 30 juin et 7 juillet 2024 ; tout ce qui relève du domaine public risque de se voir « revu et corrigé » par le Rassemblement National, voire, risque de passer au « privé »…

     

    Ainsi les chaînes publiques actuellement, de France Télévision ( 2,3,14, 5 et autres), France Inter et France Culture pour la radio… Et tout ce qui, de l’ Art, du Spectacle ( théâtre), des manifestations culturelles, qui risque de se voir en partie privé ou même totalement privé des subventions – de l’ état, du conseil régional…

     

    C’est que dans le monde des artistes, des créateurs, du cinéma, du théâtre, de la littérature, de la pensée, de l’ imaginaire… « En gros » ce n’ est pas une adhésion au Rassemblemnt National qui majoritairement se dessine…

    En revanche du côté du « pragmatique », de l’ entreprenariat et du salariat, de la réalité « matérielle » au quotidien pour des millions de citoyens dans le monde du travail, là, c’ est bien le Rassemblement National qui domine – à plus de 30 % des Français…

     

    « Gageons » cependant, qu’ en ce qui concerne les rappeurs pourfendeurs des valeurs républicaines, corrosifs, violents et qui insultent la France… Qu’ ils « ne seront plus à la noce » et « qu’ ils auront du souci à se faire pour leur compte Youtube » - avec le RN au pouvoir… ( rire de ma part, iconoclaste à l’égard de ces rappeurs indécents et brutaux dans leurs paroles)…

    Dans le domaine de la Santé Publique, j’ espère que l’ ALD ne sera pas supprimée et que les gens atteints de cancers puissent continuer à se faire véhiculer en Taxi sanitaire ou ambulance afin de se rendre dans les centres de traitement… (Le RN ne va quand même pas abroger ça ou le diminuer drastiquement ? Mais « Sait-on jamais » ? … Je pense aux « vieux » qui ont voté RN et qui ont « quelque chose de pas très catholique qui leur couve dans la carcasse…

     

    Ah, « une dernière chose » dans le Front Populaire j’ élimine toute considération et toute sympathie pour Phillippe Poutou qui a dit soutenir le Hamas lors des attentats du 7 octobre en Israël ( selon lui, ces attentats sont une « résistance armée justifiée, des palestiniens »…

    « Sait-il » Phillippe Poutou, que, pour un djihadiste pur et dur commettant des attentats, et, « en général » d’ ailleurs pour l’ Islam radical… Il n’ y a absolument aucune différence entre lui, Philippe Poutou et Samuel Paty ? Et qu’ il serait lui aussi, Philippe Poutou, décapité ?

     

    Et – pour finir – une « dernière de dernière des choses » :

    À propos de ces festivals d’ été un peu partout en France, de musique, de théâtre de rue, etc. … Lors desquels un « quidam » (un anonyme) avec « tout un cosmos » ( toute une intériorité en lui) « qu’ il exprimerait bien » ( mais tout le monde s’en fout)… Eh bien si ces festivals là ne sont plus subventionnés et ferment leurs portes faute de budget, la solitude intérieure du quidam qui a tout un cosmos en lui, ne sera plus seulement la sienne, de solitude ( il y en aura bien d’ autres « qui peut-être méritent de savoir ce qu’ est la solitude).

    Quand tu n’ es d’ aucun Ordre, le jour où l’ Ordre qui t’ horrifie le plus, arrive… Cet Ordre là en « faisant le ménage », certes te « zappera » (de ce côté là y’aura pas grand-chose de changé pour « ta pomme ») Mais « au moins » (si ça peut te consoler – rire sarcastique accompagné d’ un bras d’ honneur- ) y’ en d’ autres aussi qui seront zappés ( des « qui se targuaient de dizaines de milliers de like et de fans sur Youtube, Instagram and Cie)…

     

    C’est pas pour rien qu’ on dit « À quelquechose malheur est bon » …

     

     

  • La grenouille et le scorpion, fable Africaine

    Un scorpion qui avait besoin de traverser une rivière, demanda à une grenouille de le mener jusqu’à l’autre rive sur son dos. - Il n’en est pas question, répondit la grenouille. Je te connais et je sais que si je te laisse monter sur mon dos, tu me piqueras pour me tuer. - Mais alors, je vais mourir noyé, répondit le scorpion. La grenouille finit par accepter, mais alors qu’ils étaient à la moitié du parcours, le scorpion la piqua, lui injectant son venin mortel. - Mais qu’est-ce que tu as fait, malheureux, s’écria la grenouille. Maintenant, tu vas mourir, toi aussi ! - Je n’y peux rien, dit le scorpion. C’est ma nature !…

     

    Une petite « rectification » - de ma part :

     

    Le scorpion, juché sur le dos de la grenouille, n’attend pas que la grenouille soit parvenue au milieu de la rivière.

    À peine franchi le premier mètre dans la rivière et donc encore proche de la rive de départ, le scorpion pique la grenouille.

    La grenouille meurt quasi instantanément, mais le scorpion parvient -peut-être- à ne pas se noyer et à revenir sur la rive.

     

    « Moralité » de l’ « histoire » (à ma façon) :

     

    Il y a cette « intelligence du mal » qui permet – sans cependant le lui assurer – au mal, de survivre…

    Il est certain qu’au beau milieu de la rivière, la grenouille et le scorpion périssent tous deux en même temps…

     

     

  • Procuration pour voter

    Alors que tu te trouves au jour du vote, à mille kilomètres de la ville où tu es inscrit sur les listes électorales, si, dans cette ville où tu résides et où tu y as proches, amis, connaissances dont tu ne sais pour aucun d’ entre eux, absolument aucun s’il a les mêmes idées que toi, comment peux-tu savoir si cette personne à laquelle tu donnerais procuration pour voter à ta place, mettrait dans l’urne le même bulletin que toi ? En fonction de quoi ? Des discussions et des échanges d’ idées que tu as pu avoir avec elle occasionnellement ?

    Autrement dit, à propos de cette personne, «  tu crois que... » ou « tu penses que... » mais tu n’es sûr de rien !

    C’ est la raison pour laquelle si tu veux vraiment voter, le mieux est que tu fasses le voyage, d’aussi loin que tu te trouves, pour voter sur place…

    C’est exactement comme lorsque l’un de tes proches, ami(e), connaissance de longue date, vient à disparaître et que tu te sentes dans l’ obligation de te rendre à ses obsèques, alors que tu te trouves à mille kilomètres de la ville où vient de disparaître une personne chère à tes yeux…

    Bien sûr les deux événèments – deuil, vote – n’ont rien de comparable, mais question « ce que tu veux et dois faire » cela revient au même, et donc « y aller »…

     

     

  • Continuité des "religions du Livre"

    Dans la continuité de la religion monothéiste ou religion du Livre (Torah Bible – Ancien et Nouveau Testament puis Coran)… L’ on distingue trois périodes ou ères :

     

    -Les premiers temps, de la création du monde, des êtres et des choses ; de la Loi Ancienne et des prophètes, c’ est à dire le Judaïsme avec la Torah qui comprend les cinq premiers livres de la Bible Hébraïque que sont la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome… Jusqu’ à la venue de Jésus Christ en tant que prophète (en tant que prophète pour les Juifs et pour les Musulmans, en tant que sauveur et fils de Dieu pour les Chrétiens)…

     

    -Les temps nouveaux avec la naissance de Jésus Christ, la vie de ce dernier jusqu’ à sa mort et sa résurrection (ascension), la Bible des Chrétiens comprenant l’ Ancien ET le Nouveau Testament ( qui reprend la Loi Ancienne et ajoute la Loi nouvelle) plus l’ Apocalypse de Saint Jean…

    Pour les Chrétiens nous sommes dans les « temps nouveaux » avec la « loi nouvelle » qui fait suite à la « loi ancienne » sans infirmer ou annuler cette dernière…

    Pour les Juifs nous sommes dans les mêmes temps depuis l’origine du monde, des êtres et des choses, et dans l’attente du Messie ou du Sauveur, le Livre étant donc la Torah qui comprend les cinq premiers livres (Bible Hébraïque)…

     

    -Le temps de la révélation avec à partir de l’an 622, le prophète Mahomet directement inspiré et instruit de Dieu, le Coran, l’Islam, la Loi de Dieu ou Charia…

     

    Ainsi le temps de la révélation ( l’Islam) avec le Coran, l’ Hégire, fait-il suite à ce qui était du temps des cinq premiers livres de la Bible Hébraïque, puis à ce qui fut du temps du Nouveau Testament, et ajoute et apporte les nouvelles lois et principes et révélations inspirées de Dieu à Mahomet et qui est le Coran…

     

    À noter cependant qu’ il y avait aussi révélation dans les premiers temps des cinq premiers livres de la Bible, puisque les prophètes de l’ Ancien Testament étaient « inspirés de Dieu »…

    Et que de nos jours ( période contemporaine depuis le 19ème siècle Chrétien) il y a, outre l’ Islam, les Mormons ( Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours) et les Témoins de Jéhovah en tant que religions révélées)…

    Comme si, en somme, la révélation – depuis l’ origine – se ferait « par étapes » et dans une perspective « logique » en fonction d’une évolution…

     

    Continuité donc… Dans la religion monothéiste…

     

    Et dans cette continuité apparaît un fait évident, toujours le même, inchangé depuis l’origine des temps : l’ immiscion de la religion (Chrétienne, Hébraïque, Musulmane) dans la vie publique et civile régie par des gouvernements humains soumis à l’ autorité religieuse ou influencés par la religion … Que la « Laïcité à la Française » a en quelque sorte cassé, sans pour autant empêcher autoritairement aux gens de croire et de pratiquer leur religion dans l’ espace privé, familial, de se rendre à l’ église, à la mosquée, à la synagogue…

    C’ est ce principe de la « laïcité à la française » qui est contesté et ou combattu par la plupart des autres pays du monde… Dans la mesure où le principe de laïcité (ou la Laïcité) pourrait être assimilé à une religion ( religion dans un sens élargi)… Car, partout où s’infiltre, où se répand et où s’ exerce du fanatisme -associé le plus souvent il faut dire à la violence, que ce soit au sein de n’ importe quelle communauté de croyants ou de partisans d’ une idéologie… Surgissent d’ insurmontables et de périlleux « problèmes de société »… Et en ce sens, je rejoins la réflexion de Léo Ferré «le drapeau noir de l’ anarchie, c’est encore un drapeau » .

    Autrement – et clairement dit ( je le dis) : je ne fais ni de l’athéïsme qui est le mien, ni de la Laïcité à laquelle je crois, une religion… (Une religion avec rites, messe, et « tout le tremblement »)…

     

    Et « pour aller encore plus loin »… Les personnes qui détiennent des savoirs – acquis par le travail, par la recherche, par la réflexion, que ce soit par eux-mêmes en autodidacte ou en ayant suivi l’ enseignement livré par les Ecoles ; personnes qui peuvent être influentes autour d’ elles, détenir en conséquence, du fait de leurs compétences, un « certain pouvoir », de l’ autorité, consituer une « élite » ( « élite intellectuelle, artistique, culturelle, innovante, créative, porteuse de valeurs etc. ) … Si ces personnes là ne partagent pas leurs savoirs acquis et leurs comptétences, conservant ces derniers pour eux mêmes afin de dominer et d’ imposer leur Ordre… Elles sont comme ces hauts dignitaires de l’ orthodoxie religieuse affiliés dans la Pompe et dans l’ Apparat, aux Puissants de ce monde ( par exemple les grands popes orthodoxes auprès de Vladimir Poutine)… Et elles contibuent aux désordres, aux inégalités, aux violences dans le monde des humains…

     

    Il n’y a donc pas QUE les possédants, les dominants, les gouvernements, les riches, les consensuels des Ordres établis, qui sont souvent « avec les religieux »… Mais aussi les Intellectuels, les détenteurs de connaissance, les initiateurs d’ idéologies… Qui sont les uns « avec » et les autres « contre » les religieux… Et qui à leur suite ou plus exactement derrière eux bien en rangs, entraînent les peuples, les foules…

     

     

  • C'est la Fête du Cochon à Hayange en Moselle

    Gageons que de nombreux porcelets tourneront à la broche en restauration plein air ou sous chapiteau… Et que ne se rendront pas à Hayange à la Fête du Cochon, de musulmans – et en particulier de femmes voilées en niqab !

    Et que, ne se rendront pas non plus en restauration plein air menu unique petit cochon rôti pommes frites, végans et végétariens qui peut-être, amis et défenseurs pointilleux des animaux qu’ils sont, ne voient plus leur mère ou leur père suite à un différend…

    En effet « ne pas faire de mal aux animaux » ça va pas très bien avec « ne plus voir sa mère ou son père » !

    « Perso » je dis que les végans et les végétariens je les respectent mais que parfois ils me gonflent quand ils se comportent mal avec les humains et en particulier avec leurs proches et que dans ce cas, je leur fais un bras d’ honneur, il n’est plus question de respect, et l’ assiette de petit cochon rôti au tourne broche je la leur pose sur la tête en guise de table et qu’après avoir englouti le morceau de petit cochon, je prononce haut et fort un « hamdoulah bien tonitruant et prolongé » ! (rire iconoclaste et insolent)…

     

    À propos de vegans et de végétariens, le pire je crois, c’est dans un couple marié depuis moins de deux ou trois ans, où l’ un est végétarien – ou végan – et l’ autre pas… Et que celui qui ne l’ est pas, végan ou végétarien, est « cocufié » par sa femme ou son mari végétarien(ne) qui lui ou elle, se met avec un ou une autre qui n’est pas végétarien… Alors qu’ il eût été « logique »- « en principe » - que le cocufieur ou la cocufieuse végétarien(ne) se mette avec un amant ou une maîtresse végétarien(ne)…

    Le « pire du pire » étant que le ou la non végétarien( ne) avant même le mariage, par « peur de perdre l’autre – bon oui c’est vrai par amour aussi » bannisse la viande de ses repas quotidiens afin de « plaire à l’ autre » dût-il à cette fin, renoncer même au poulet, au canard, au lapin, qu’ il adore…