compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paroles et Visages - Page 4

  • Festival de Cannes

    Dans l’Ordre du monde tel qu’il est ( devenu) et auquel je n’adhère pas pour « beaucoup de choses » qui dans cet Ordre me hérissent, le festival de Cannes cependant, demeure encore à mon sens, l’une des manifestations culturelles et artistiques « les plus emblématiques » - par rapport à bien d’autres comme par exemple l’Eurovision ou la plupart des festivals d’été très courus…

    Mis à part, à Cannes, l’aspect « effets spéciaux » technologiques et le culte des apparences notamment vestimentaires, et du fait que le monde du cinéma, du théâtre et des artistes en général est « un monde à part » bien différent de celui dans lequel vit le « commun des mortels » ; il n’en demeure pas moins que nous sommes bien là dans ces journées de mai tous les ans à Cannes, dans un esprit particulier, dans une qualité de réalisations d’acteurs talentueux, dans une dimension de créativité et de perception aiguë de tout ce qui se passe sur la scène du monde jusque dans ses moindres recoins… Tout cela en quelque sorte « revisité » et comme « repeint » et exploré en profondeur…

    Porteurs de messages forts, les réalisateurs nous montrent que dans un monde en déliquescence où règnent la violence et la barbarie ; rêver, espérer, aimer, est encore possible…

    Extraire du « tableau raté », de la beauté ; tout en faisant ressortir le raté à leur manière, c’est bien là la vocation des artistes, des acteurs, des comédiens, des auteurs et créateurs d’œuvres, des réalisateurs de films …

     

     

  • Enquêtes d'opinions

    Lorsque l’on a recours à un service marchand sur Internet, ou même lorsque après avoir en tant que client acheté un article, un produit, dans une grande surface commerciale (Decathlon, Intersport, But, Conforama, Bricorama, etc. … Ou recouru à un service de dépannage) l’on est invité par couriel à répondre à un questionnaire de satisfaction…

     

    Toutes ces enseignes commerciales – qui font partie il faut dire, de l’un ou l’autre des géants du marché mondialisé de la consommation et que l’on retrouve partout dans les ZAC, ZI et galeries marchandes, proposant et vendant les mêmes produits et marques, dont les aménagements intérieur et extérieur sont quasiment identiques, formatés aux normes du Marché – n’ont en réalité qu’un seul et même objectif : gagner le plus possible, réaliser les marges bénéficiaires les plus profitables, rentabiliser au maximum… Et donc – et c’est bien là une réalité – prennent la clientèle, le « consommateur lambda », ainsi d’ailleurs que les salariés (souvent à temps partiel) qu’ils emploient… Pour des « valeurs ajustables »…

     

    Avec leurs « promos », leurs cartes de fidélité, ils captent l’acheteur, faisant devenir ce dernier « client fidélisé » avec souvent « un compte sur internet »…

    Ces « enquêtes d’opinion » (de satisfaction) auxquelles il « sied de répondre » en prenant le temps qu’il faut (tout de même quelques minutes)… Sont une « pure hypocrisie » dans un monde marchand de l’argent roi et du culte de l’apparence… Et le « côté humain » question relation, écoute, considération » n’est qu’apparence trompeuse dans le but de séduire et donc, de faire acheter, de faire devenir client…

     

    N’ oublions jamais aussi, que, derrière et en « haut lieu » de toutes ces grandes enseignes commerciales, il y a les lobbies et les actionnaires, et les milliardaires qui eux, n’achètent pas Decathlon, But, Conforama, ne passent pas par Booking com ou par Tripavisor pour leurs séjours de loisirs vacances, et qui vivent au quotidien à mille lieues du monde des gens ordinaires et consommateurs que nous sommes, 99 % des humains…

     

    D’une manière générale, lors du remplissage du questionnaire, les gens ayant acheté un produit, un article, ou ayant recouru à un service, indiquent de 7 à 9 voire 10 sur l’échelle indicative de 0 à 10… Et sont incités à donner leur avis en quelques lignes en conclusion du questionnaire…

    J’ai cessé pour ma part de répondre à ces enquêtes d’opinion… « Ils » s’en foutent royalement, de nos avis, c’est « du pipeau » tout ça, c’est bien « dans l’ordre du monde » celui de l’argent et de l’apparence, et du mépris pour celui ou celle qui n’a pas les moyens ni les capacités…

     

  • Entreprises multiservices

    Les entrepreneurs multiservices effectuant des travaux de bricolage, de petites réparations en plomberie, électricité, menuiserie etc. ; ainsi que des travaux d’entretien autour de maisons : tonte, taille de haies, débroussaillage… Pour des particuliers, sont souvent des personnes ( plutôt des hommes) qui, n’ayant pas une clientèle justifiant une activité à plein temps de par exemple 40 heures par semaine, exercent un emploi salarié qui lui est de 40 heures par semaine – avec le samedi et le dimanche ou un autre jour de la semaine libres et éventuellement dans la semaine, parfois un matin, une après-midi de libre…

    En conséquence ces entrepreneurs n’étant disponibles qu’en week end ou durant une demi journée, s’ils sont très demandés dans leur entourage, ne peuvent que difficilement répondre rapidement aux attentes, et de surcroît ces entrepreneurs sont tentés de dire oui à plus de gens qu’ils ne peuvent en réalité servir…

    En général les personnes qui ont besoin d’avoir recours à des entrepreneurs multiservices sont âgées d’autour ou de plus de 70 ans, mais pas forcément parce qu’il y a aussi des gens de 30 ou 40 ans qui travaillent en semaine et qui, le week end, ne sont pas des « acharnés du travail » et donc, « font faire ce qu’ils n’ont guère envie de faire eux-mêmes »…

    Le problème avec les entrepreneurs multiservices, c’est outre leur disponibilité lorsqu’ils exercent un emploi salarié à temps complet, c’est aussi le fait qu’ils ne priorisent pas forcément leurs interventions au service de personnes âgées ( 70 ans ou plus) qu’ils « font attendre un bon bout de temps » et qu’ainsi, tel ou tel jour, ils interviennent chez des gens qui « pourraient faire eux-mêmes, jeunes, costauds et en bonne santé qu’ils sont… Donc, t’es vieux, t’as un grand terrain à débroussailler, tondre, entretenir, tu peines à la tâche ( mal au dos, aux reins, fatigue au bout d’une heure de travail), et le type il vient pas – pourtant il a promis, c’est vraiment la galère ! Toi il te faut, à plus de 70 ans, 2h par jour pendant 10 jours pour couper de l’herbe haute avec une débroussailleuse sur une surface de 400 mètres carrés alors que l’entrepreneur multiservices âgé lui de 40 ans et bon travailleur rapide, il ne mettra qu’une demi journée pour faire le même travail sur le même terrain de 400 mètres carrés !

    C’est vrai, « il faut dire les choses telles qu’elles sont » : on vit dans un monde cruel et injuste où les non privilégiés question âge ou moyens financiers et autres, n’ont guère la vie facile, sont délaissés, déconsidérés, parfois moqués si en plus ce sont des gens qui ne sont « pas trop dans l’ordre du monde »…

    Pour conclure ce propos, il vaut mieux recourir à un multiservices qui exerce son activité à temps complet plutôt qu’à un multiservices qui n’intervient qu’en week end ou une demi journée par ci par là dans la semaine.

    Quand à faire appel par exemple à une entreprise sanitaire plomberie pour une petite fuite d’ eau, il ne faut pas y compter car une telle entreprise essentiellement intéressée par de « gros chantiers » n’en a rien à foutre de ton problème de petite fuite d’eau ( tu places un seau sous la fuite et si le seau met huit jours à se remplir, c’est pas trop grave!)…

     

     

  • La réalité des prix au quotidien actuellement

    L’augmentation des prix en général qui, en 2024 est d’environ 3 % (soit en mai 2024 par rapport à mai 2023, 3%) … N’est pas du tout le « reflet de la réalité »…

    C’est sans doute à peu près vrai pour les produits alimentaires de consommation courante, pour beaucoup de choses usuelles dont on se sert tous les jours, parfois même en dessous de 3 % d’augmentation – quand le prix de certains produits diminue quelque peu – mais en ce qui concerne le prix des services, de l’énergie ( gaz, électricité, essence), de l’eau, de bon nombre d’équipements de loisirs, d’électro ménager ; ainsi que la restauration hors « fast-food », l’hôtellerie, les séjours de vacances en camping, en gîtes, chambres d’hôtes, les déplacements en train ( notamment TGV), en avion hors « low coast »), les locations à l’année ( et surtout saisonnières et occasionnelles), le mètre carré constructible en immobilier, tous les matériaux de construction habitat, les travaux devant être effectués par des entreprises spécialisées, les voitures (et leur entretien et réparations) Tout cela est en augmentation de bien plus de 3 % par an, et ce sont pour l’essentiel ces dépenses là, en produits énergétiques, de services, d’équipements de loisirs, de transport, d’ achat de voitures (neuf et occasion), d’ habitat ( construction, matériaux, recours aux entrepreneurs)… Qui font le pouvoir réel d’achat : il devient de plus en plus évident que tout ce que je viens de citer plus haut, donc hors alimentation et choses usuelles au quotidien – et habillement « standard » ( hors luxe et marque)… Est de moins en moins accessible à des millions de personnes dans notre pays, la France… En effet, en dix ans par rapport à 2014, les prix ont plus que doublé…

    Le pire c’est dans la restauration (plus cher et de moins bonne qualité) et dans les services (plus chers et avec des temps d’attente qui ne cessent de s’allonger, surtout pour de « petites interventions »…

     

     

  • Que reste-t-il de gratuit sur Internet ?

    Bientôt sur internet il faudra tout payer – par abonnement au moment de l’inscription quelque part pour un service, pour adhérer, etc. … C’est déjà vrai en grande partie, avec « point d’orgue » question accroche et incitation à s’ inscrire, ces fameux trente jours gratuit à l’essai (ou parfois seulement huit jours) avec obligation pour un paiement zéro de quand même indiquer les coordonnées bancaires avec cryptogramme – et bien sûr au bout de la période le prélèvement du prix de l’abonnement annuel s’opère automatiquement parce qu’on n’a pas pensé à se désabonner trois jours avant l’échéance…

     

    Ce qui est encore gratuit, sans abonnement, sans obligation de renouvellement annuel, c’est par exemple « One Drive » espace de stockage en ligne jusqu’à 5Go de contenu, ou Cloud 15 Go de contenu, ou encore Dropbox jusqu’à 2 Go (c’est « pas lèche », 2Go!)…

     

    Et à propos d’espace de stockage en général partout où tu as ou auras besoin d’avoir l’espace adéquat qui te convient en fonction de ta visibilité, de ton nombre de suiveurs, j’ai imaginé qu’un jour ( proche) il sera fixé par les Décideurs du monde de l’ internet, des data, du numérique et des applis, un « prix du web-mètre carré » exactement comme le prix du mètre carré construit en immobilier…

    Là il ne s’agira pas à proprement parler de « web-mètre carré » mais d’espace en Giga Octets de contenu pouvant aller jusqu’à 1, 5, 10 Tetra Octets…

    Et non seulement un prix pour tant de Giga Octets, mais aussi et peut-être surtout pour l’accès aux domaines les plus consultés, les plus courrus, les plus vus, les plus « au top de l’Ordre du Monde »…

     

    Ainsi les rappeurs, les youtubeurs, dont les albums se partagent entre milliers, dizaines de milliers d’abonnés, les meilleurs et les plus likés des producteurs d’ « emblématiques storie’s » sur les réseaux sociaux, toutes les vedettes des Zénith et des Arena, les hommes ( et femmes) politiques, les écrivains célèbres dont les noms s’ affichent aux étals des Leclerc Culturel, enfin tout le gratin milliardaire jet privé belles demeures, tous les crétins qualifiés talentueux et géniaux, toute la médiocrité érigée en grande valeur de nouvelle culture… Tout « ça » aura droit à l’accès au Grand Domaine de l’Ordre du Monde grâce au « Sézame » dont il faudra bénéficier, et du financement qui va avec…

    Les « autres » - tous les autres – quelle que soit leur condition, leur espérance de visibilité et de notoriété, leur talent ou leur absence de talent, les moyens qu’ils ou elles se donnent question effort et travail pour y arriver… Devront acquitter un paiement annuel de – à la base ( au minimum) – par exemple 100 euro pour un espace de 1 go de contenu ( donc 1000 pour 10 Go)… ( Blogs, sites, forums, réseaux sociaux )… Et comme l’on s’en doute, le prix du « web-mètre carré » ( 1Go de base) augmentera d’une année à l’autre et en fonction du « marché du web-mètre carré » selon le domaine en lequel on souhaite entrer…